jeudi, octobre 19, 2017
Paris Esport – Meilleurs Sites de Paris eSportifs en Ligne

Parier sur les IEM

iem-event

Parier sur les IEM :

Les Intel Extreme Masters sont un ensemble de compétitions très attendu et bénéficient d’une couverture plus importante que d’autres tournois. C’est pourquoi des sites de paris comme 1XBET ou MrXbet nous permette de parier sur ces évènements. Que ce soit pour League of Legends, Starcraft II ou encore CS:GO il est possible de parier sur la victoire de votre équipe favorite. Mais vous pouvez aussi parier sur des événements plus spécifiques comme laquelle des équipes fera le premier frag, la durée d’une partie ou encore le nombre de manches remportées.

Présentation des IEM :

Les IEM ont lieu à plusieurs endroits comme à travers le monde comme Shanghai, Oakland, Gyeonggi, Sydney ou encore Katowice. Par exemple pour Shanghai cela ne concernait que Starcraft II avec 50 000 dollars de cashprize. Pour Oakland, League of Legends et CS:GO avec 430 000 dollars à se partager. Pour Gyeonggi on pouvait y voir League of Legends, Starcraft II ou encore Overwatch avec un cashprize total de 235 000 dollars. À Katowice, il y avait du CS:GO, Starcraft II et League of Legends au menu et aussi le plus gros cashprize de la tournée avec 650 000 dollars. Et pour Sydney qui s’est terminé la semaine passée il y avait CS:GO et ses 200 000 dollars. C’était le dernier tournoi qui clôture donc cette 11ème saison pour Intel.

Les différents tournois :

League of Legends :

Présent à Oakland, Gyeonggi et Katowice avec comme vainqueur respectif Unicorns of Love, Samsung Galaxy et Flash Wolves. Les IEM sur League of Legends perdent en attrait puisque les grosses équipes ne se déplacent plus pour se préserver pour les tournois organisés par Riot Games. C’est dommage car c’est sur les IEM que sont née des moments historiques du jeu comme le fameux backdoor inventé par Xpeke. Du coup cela laisse le champ libre à d’autres équipes peut-être moins expérimentées de remporter des compétitions.

Starcraft II :

Pour Starcraft II, il fallait se rendre à Shanghai, Gyeonggi et Katowice. Là aussi on rencontre quelques problèmes, même si ce n’est pas dû à l’attractivité des IEM mais bien du jeu lui-même. En effet la ligue coréenne n’existe plus et c’est un coup dur puisqu’il s’agissait des meilleurs de la planète. Mais il reste de l’espoir puisque les joueurs jouent maintenant de manière indépendante. Pour le tournoi en lui-même, on peut noter la malheureuse performance du joueur Stats qui s’incline deux fois en finale.

CS:GO :

Pour voir des tournois de CS:GO il fallait se rendre à Oakland, Katowice et Sydney. À Oakland c’est les Ninjas in Pyjamas qui s’impose 2-1 en finale contre SK Gaming. À Katowice, Astralis s’impose 3-1 face à FaZe et pour Sydney on retrouve les deux finalistes perdants de Oakland et Katowice que sont SK Gaming et FaZe. Au final c’est SK Gaming qui s’imposera 3-1.

Overwatch :

Le jeu de Blizzard a fait une apparition lors des IEM à Gyeonggi pour la première fois. Nous verrons lors de la prochaine édition si les tournois d’Overwatch sont amenés à se développer à l’intérieur des IEM. Luxury Watch Red s’impose 3-1 en finale face à Lunatic Hai.