lundi, octobre 16, 2017
Paris Esport – Meilleurs Sites de Paris eSportifs en Ligne

Guide pour débuter dans Civilization VI

civ-intro

Il s’agit du sixième jeu issu de la série des Sid Meier’s Civilization. Il est sorti le 21 octobre 2016 sur PC et à l’occasion de la sortie du DLC avec la civilisation perse et de la Macédoine, on s’y replonge en vous proposant un aperçu de l’eSport et un guide détaillé si vous souhaitez vous lancer dans le jeu.

L’eSport dans Civilization VI :

Il faut dire les choses comme elles sont, l’eSport dans Civilization VI est un échec pur et dur. Pourtant, il y avait bien une volonté d’y parvenir. En effet, la Team Liquid avait engagé un joueur professionnel pour se lancer dans l’eSport. Mais les qualités du jeu, ne le destinait pas à l’Esport comme le fait actuellement League of Legends, Hearthstone ou encore Counter Strike. Il est très difficile pour un jeu se jouant au tour par tour sur une dizaine d’heures au minimum d’être aussi dynamique et spectaculaire.

La Team Liquid a tenté d’organiser un tournoi de Civilization VI avec un cashprize de 1000$. Ils avaient pris soin de modifier certaines règles et le déroulement de la partie pour tenter d’en faire quelque chose de dynamique et qui pouvait avoir un impact sur le spectateur. La finale a eu lieu le 26 mars mais de nombreux problèmes de connexion ont entaché la diffusion sur Twitch et le déroulement de la partie. À travers un message, la Team Liquid a tenu à remercier les participants et à renouveler sa motivation à faire de Civilization un jeu eSport. Ils comptent bien retenter l’expérience dans le futur avec de meilleures conditions et en ajustant certains réglages.

Les différentes mécaniques de Civilization VI :

Avant de vous lancer pour la première fois  dans une partie de Civilization, il est intéressant de lire l’encyclopédie présente dans le jeu, de regarder quelques vidéos et streams mais aussi de bien lire ce guide que l’on vous propose ici sur parisesport.com.

Les civilisations :

Dans le jeu de base il y a eu 19 civilisations, dont le cas spécifique de la Grèce qui possédait 2 dirigeants jouables avec Périclès et Gorgô, ce qui nous faisait donc 20 officieusement 20 civilisations ou dirigeants. Chaque civilisation comme vous le voyez a le droit à un leader ou figure historique qui la représente comme par exemple Mahatma Gandhi pour l’Inde, Philippe II pour l’Espagne ou Catherine de Médicis pour la France. Puis des DLCs sont sortis et on a vu le jour de la Pologne, de l’Australie et dernièrement de la Perse et de la Macédoine.

Chaque civilisation possède des unités et bonus spécifiques comme un quartier supplémentaire pour L’Allemagne et Frédéric Barberousse, un sphinx pour l’Égypte et Cléopâtre ou encore un port amélioré pour l’Angleterre et la Reine Victoria.

civ-fact

L’Angleterre, l’Égypte, le Japon, la Chine et les États-Unis

Les différentes victoires :

Pour remporter la victoire dans Civilization VI, il existe différents moyens de parvenir à ses fins. Les meilleurs moyens vont dépendre du type de carte et du nombre de joueurs. Il existe 5 manières différentes que nous allons détailler.

La victoire militaire :

Pour remporter une partie de cette manière vous devrez simplement conquérir la capitale du joueur adverse. Plutôt simple me diriez-vous. En 1vs1 oui, mais dès lors que la partie comporte plus de 5 joueurs cela complique énormément votre tâche puisque vous devrez vous emparer de la capitale de tous les joueurs de la partie. Ce qui ne sera pas chose aisée et vous risquez de vous embourber dans vos conflits.

La victoire religieuse :

Un peu le même archétype que pour la victoire militaire, plutôt simple en 1vs1 mais ça se complique lorsque vous devrez convertir 50% des villes d’une nation de la carte. Puisque pour remporter cette victoire vous devez convertir les villes adverses à votre religion grâce à des troupes spécifiques comme des prêtres ou des apôtres. Si vous êtes le seul à viser la victoire religieuse cela peut encore aller très vite mais si un autre joueur se lance aussi vous allez devoir vous battre.

La victoire culturelle :

Pour gagner au niveau culturel vous devez avoir un tourisme étranger supérieur au tourisme local. Pour cela il va falloir générer de la culture et donc des touristes grâce aux Merveilles, au chef-d’œuvre ou à des bâtiments spécifiques comme les musées ou les théâtres. Être pacifiste avec le plus de monde possible vous conférera un bonus en tourisme et vous faire de précieux alliés capables de vous défendre.

La victoire scientifique :

La victoire scientifique se construit en 3 étapes. Il vous faudra envoyer un satellite, envoyer un Homme sur la lune et établir une colonie sur Mars ( en y envoyant 3 modules ). Pour cela vous devez vous concentrer sur la production de Science. C’est certainement la victoire la plus longue mais aussi la plus avantageuse car qui vous dit en avance scientifique vous dit en avance sur votre temps et si vous ne rencontrez pas trop de problèmes, vous prendrez une ère d’avance sur vos concurrents. Attention tout de même de ne pas oublier de faire un minimum de défense car à chaque étape franchie, cela est indiqué aux autres joueurs qui risquent de ne pas vous laisser avancer tranquillement.

La victoire au score :

Probablement la moins intéressante, elle n’intervient qu’au bout de 500 tours si vous ne l’avez pas désactivé ou même au bout d’un certain temps de jeu ou de tour si vous l’avez prédéfini avant le début de la partie. Celui qui possédera le plus de points au moment donné gagnera la partie. Pour marquer le plus de points possible, il vous faudra principalement contrôler de nombreuses villes, avoir une population importante, une avancée dans les dogmes et les technologies et des merveilles.

Les quartiers :

Pour commencer il est important de savoir que l’on peut construire un quartier tous les 3 habitants, il faut alors faire attention aux quartiers que l’on compte construire et ne pas faire n’importe quoi car le nombre d’habitants ne croît pas très vite. L’Allemagne possède la spécificité d’avoir un quartier additionnel sans contrepartie. Au total, il y a 12 quartiers différents si l’on ne compte pas le centre-ville. Dans chaque quartier on peut y construire 3 bâtiments spécifiques.

Le centre-ville :

civ-centre

 

Il s’agit du cœur de votre ville, si vous le perdez, vous perdez le contrôle de votre ville. Il vous sert à produire les bâtiments, les unités et les projets. Vous pouvez y construire le palais, le monument, le grenier, le moulin à eau, les remparts et les égouts. Vous pouvez aussi y stocker une unité en garnison qui est impossible à attaquer.

 

 

Le lieu Saint :

civ-saint

 

Il sert essentiellement si vous visez la victoire religieuse. Il produit de la Foi et des points pour les prophètes illustres. Il est donc nécessaire à la création d’une religion. Vous pouvez y construire un autel, un temple et des bâtiments religieux.

 

 

Le campus :

civ-campus

 

Il sert à produire des points en Science pour vos technologies et pour vos savants illustres. Vous pouvez y construire une bibliothèque, une université et un laboratoire de recherche.

 

 

Le campement :

civ-camp

 

Une fois le campement construit c’est là ou vos unités apparaîtront. Il vous permet de mettre en garnison une unité intouchable comme celle du centre-ville. Vous pouvez y construire une caserne, une armurerie ou une écurie et une école militaire. Le campement vous produira des points pour les généraux illustres.

 

 

Le port :

port

 

Il doit être construit sur les côtes et c’est là ou vos navires apparaîtront. Vous pouvez y construire un phare, un chantier naval et un complexe portuaire. Le port vous produira des points pour les amiraux illustres.

 

 

La plateforme commerciale :

civ-comm

 

Elle sert beaucoup si vous voulez une économie forte en vous apportant de l’or. Vous pouvez y construire un marché, une banque et une bourse. La plateforme commerciale vous produira des points pour les marchands illustres.

 

 

La place du théâtre :

civ-theatre

 

Elle sert essentiellement si vous visez une victoire culturelle en générant de la culture. Vous pouvez y construire un amphithéâtre, un musée d’art ou d’archéologie et un centre de diffusion. La place du théâtre vous produira des points pour les écrivains et artistes illustres.

 

 

L’aqueduc :

acqueduc

 

Il doit être relié au centre-ville ainsi qu’a une montagne, une rivière ou un lac. Il fournit à votre ville un bonus en habitation.

 

 

 

La zone industrielle :

civ-indu

 

Elle apporte un bonus en production. Vous pouvez y construire un atelier, une usine et une centrale électrique. La zone industrielle vous produira des points pour les ingénieurs illustres.

 

 

Le complexe de loisirs :

civ-lois

 

Il apporte à votre ville de l’activité. Il ne faut pas sous-estimé ce bonus qui peut vite s’avérer problématique. Vous pouvez y construire une arène, un zoo et un stade.

 

 

 

Le quartier résidentiel :

civ-res

 

Moins contraignant que l’aqueduc mais débloqué plus tard dans la partie il vous apporte un bonus en habitation.

 

 

 

L’aérodrome :

civ-vol

 

Véritable atout si vous êtes le premier à découvrir les avions, vous dominerez les airs et vos adversaires seront pratiquement sans réponse face à vos attaques. Vous pouvez y construire un hangar et un aéroport.

 

 

Le spatioport :

civ-espace

 

Il sert essentiellement si vous visez la victoire scientifique. C’est grâce à lui que vous pourrez envoyer votre satellite ou le premier homme sur la lune.

 

 

 

L’Activité :

L’activité est très importante à gérer dans vos villes. Pour cela il existe plusieurs moyens pour la maintenir ou même la faire prospérer sachant qu’avoir +3 d’activité vous confère un bonus de 20% en croissance de population et de 10% en ressources et qu’à l’inverse avoir -6 d’activité vous fait avoir un malus de 90% pour la croissance de vos villes et de -30% pour vos ressources.

Les ressources de luxe :

Première méthode pour gagner de l’activité. Que ce soit du diamant, du cacao ou des perles ( il y en a 24 au total ) chaque emplacement de ressources de luxe vous procure 1 d’activité pour 4 de vos villes. Les ressources en double ne comptent pas et il y a donc tout intérêt à les échanger avec une autre civilisation. Certains personnages illustres vous offriront aussi des ressources de luxe spéciale ou directement un bonus en activité.

Les merveilles et les quartiers :

Certaines merveilles donnent des bonus en activité comme le Colisée ou le stade Maracana. Comme nous venons de le voir juste au-dessus, un des quartiers est spécialisé dans l’activité. Il s’agit du Complexe de Loisirs qui grâce aux bâtiments que vous y construiraient, vous donnera de l’activité.

Les doctrines :

Certaines doctrines économiques ou militaires octroient un bonus en activité sous certaines conditions.

Malus et usure de la guerre :

Si vous déclarez une guerre qui risque de s’éterniser, faites très attention à votre activité. Plusieurs éléments peuvent faire chuter votre activité comme le fait d’envoyer une bombe nucléaire ou de subir une attaque nucléaire, de se faire piller ou encore de déclarer une guerre surprise.

Les merveilles :

Il y a deux types de merveilles dans Civilization VI. Les merveilles du monde et les merveilles naturelles.

Les merveilles du monde :

Il s’agit des merveilles fabriquées par les joueurs qui prennent la forme de monuments connus à travers le monde. Elles respecteront une certaine logique vu que les pyramides devront être construites dans un désert et la Tour Eiffel collé au centre-ville par exemple. Chaque merveille est unique et donne un bonus conséquent pour le reste de la partie. Si plusieurs joueurs entreprennent de construire la même merveille, seul le premier qui la finira en bénéficiera et les autres joueurs auront perdus leur tours. Cela implique une stratégie de prendre ou non le risque d’en construire une. On peut plus ou moins estimer notre avance ou notre retard en jetant un œil sur l’avancée de la construction qui est modélisée en jeu.

Les merveilles naturelles :

Pour les merveilles naturelles c’est légèrement différent, puisqu’elles sont implantées aléatoirement sur la carte lors d’une partie et que le joueur doit les découvrir. Elle offre des bonus intéressants si on y fonde une colonie à côté. il y a le Kilimandjaro, la grande barrière de corail ou encore le mont Everest.

Les personnages illustres :

Les personnages illustres sont très importants dans Civilization VI. Il en existe 9 types différents : les amiraux, les artistes, les écrivains, les ingénieurs, les marchands, les généraux, les musiciens, les prophètes et les savants. Il s’agit généralement de personnages qui ont marqué notre histoire comme Jeanne d’arc, Léonard de Vinci ou encore Albert Einstein. Pour les obtenir vous devez générer suffisamment de point de personnage illustre pour pouvoir les recruter avant les autres joueurs.

Technologies, dogmes et gouvernements :

Dans Civilization VI, on franchit les différentes ères en commençant par l’ère ancienne, puis l’ère classique, l’ère médiévale, l’ère de la Renaissance, l’ère industrielle, l’ère moderne, l’ère atomique et l’ère de l’information.

Les technologies :

Les technologies se débloquent au fur et à mesure que l’on progresse dans l’arbre technologique et grâce à votre niveau de Science . Pour chaque technologie, on peut l’optimiser en réduisant de moitié le temps de recherche grâce à un Eurêka!, pour le déclencher il faut réaliser une action spécifique dans la partie. Il est logique de chercher à optimiser le plus de technologies possible afin de gagner du temps sur vos adversaires. Par exemple pour la technologie Télécommunications il faut construire 2 centres de diffusion pour réussir à l’optimiser. Il faut noter que cet arbre sert surtout à débloquer des nouvelles unités, des nouvelles ressources et des nouveaux quartiers et bâtiments.

civ-tech

Aperçu de l’arbre technologique

Les dogmes et gouvernements :

Cela fonctionne de la même manière que les technologies, on débloque des doctrines, des merveilles et des gouvernements. On peut aussi les optimiser à travers des inspirations qui nous demandent une action spécifique à réaliser dans la partie. Les doctrines sont elles aussi une composante du jeu à ne pas négliger car elles apportent différents bonus de type militaire, économique, diplomatique ou aléatoire ( au choix du joueur tout de même ) mais elles dépendront du type de gouvernement que l’on choisira. À noter que le jeu nous proposera assez souvent de changer nos doctrines. Au total, il y a 10 gouvernements disponibles. Le premier est le même pour tout le monde au départ, il s’agit de la Chefferie avec un emplacement de doctrine militaire et économique.

Puis on avance dans le jeu et dans les ères pour débloquer d’autres gouvernements en fonction de notre choix de se développer militairement ou économiquement ou de trouver un équilibre entre les deux. Le premier palier nous propose de choisir entre la République classique, l’Autocratie ou l’Oligarchie. Le second entre la République maritime, la Monarchie et la Théocratie. Le troisième et dernier palier nous propose de nous orienter sur la Démocratie, le Communisme ou le Fascisme.

civ-dog

Aperçu de l’arbre des Dogmes

Les villages tribaux, les barbares et les cités-états :

Les villages tribaux :

Il s’agit d’un village symbolisé par de petites huttes sur une seule case. Il suffit de faire passer une de vos unités pour récupérer une récompense. Vous pouvez recevoir un Eurêka, une inspiration, de la Foi, de l’or ou encore mais plus rarement une relique.

 Les barbares :

Il s’agit  de petites troupes qui attaquent à peu près tout le monde sans préférence. Elles peuvent être perçues comme menace mineure mais au final cela peut rapidement poser problème. Tout d’abord, les barbares envoient des éclaireurs pour localiser vos villes puis des unités afin de piller vos installations. Cela peut vous faire perdre un temps précieux. Il faut savoir que les barbares évoluent à travers les ères donc mieux vaut les éradiquer le plus rapidement possible.

Les cités-états :

Il y a des chances que vous découvrez les cités-états avant une autre civilisation. Les attaquer pour les annexer ne présente honnêtement que peu d’avantages. Vous pouvez vous en servir comme destination pour vos routes commerciales qui vous rapporteront différents bonus comme des points scientifiques, culturels, de la nourriture et de l’or. Chaque cité-état possède une mini-spécialisation. Bleue pour la science, jaune pour le commerce, rouge pour le militaire, violet pour la culture et blanche pour la religion et orange pour la production. En fonction de votre niveau diplomatique vous pourrez envoyer des émissaires dans ces cités-états qui vous procureront des bonus si vous êtes le joueur qui possède le plus d’émissaire dans tel cité état, que vous en êtes le suzerain. Il y a un bonus pour 1,3 et 6 émissaires. Il y a au total 24 cités-états comme Bruxelles, Genève, Jérusalem ou encore Séoul.

La Diplomatie et la Guerre :

La Diplomatie :

La diplomatie envers les autres civilisations. Nouer des relations diplomatiques à travers l’envoi de délégations ou d’ambassade cela coûte un peu d’or. Peut-être un des points ou le jeu pêche le plus car la plupart du temps ils refuseront et vous dénoncerons sans raison apparente.

L’Espionnage :

Puis vient avec l’avancée dans le temps l’espionnage. Vous pouvez construire un espion puis l’envoyez dans une ville adverse pour qu’il accomplisse diverses missions comme voler un chef-d’œuvre, une optimisation technologique, saboter une production, détourner de l’or ou encore monter une révolte barbare dans la ville ou encore saboter une fusée pour ralentir votre adversaire dans la course à l’espace. Les missions ont un degré de réussite plus ou moins important en fonction de l’importance de la mission et du fait que le joueur adverse pratique le contre-espionnage ou non. Si la mission échoue votre espion peut être tué ou capturé et déclencher une crise diplomatique si sa provenance est dévoilée.

La Guerre :

La guerre est un des piliers du jeu et il y a plusieurs façons de la déclarer : la guerre surprise, la guerre prévue et la guerre justifiée. Plus une guerre dure plus vous aurez à faire à des malus dans vos villes dus à l’usure de la guerre et aussi au niveau international avec le regard négatif qu’une guerre qui dure entraîne sur les relations diplomatiques.

La guerre surprise :

Déclarer une guerre surprise entraîne de lourdes pénalités mais l’effet de surprise peut être capital dans la prise d’une ville.

La guerre officielle :

Ils vous faut dénoncer votre adversaire 5 tours à l’avance et ensuite déclenché la guerre. Vous aurez moins de pénalités mais votre adversaire sera prévenu et aura eu un minium le temps de préparer sa défense.

La guerre justifiée :

Pour cela vous devez attendre une justification et donc gagner un casus-belli comme récupérer une ville perdue, aider un allié dans une guerre, une guerre sainte ou encore une guerre territoriale.

La défense :

Défendre une ville est en théorie plus simple que d’en attaquer. Grâce au centre-ville et aux campements vous avez deux unités capable de défendre sans se faire toucher. Le problème pour défendre c’est de savoir sur quelles villes l’ennemi compte attaquer car il  enverra une grosse partie de son armée qui contrairement à vous devait couvrir le plus de villes et donc éparpiller votre armée. C’est pour cela qu’explorer et surveiller tout le long de la partie est vitale.

Les régiments et armées :

Avec les découvertes vous pourrez former ce que l’on appelle des régiments ou des armées, il s’agit de regrouper 2 à 3 unités qui fusionne pour avoir de meilleurs statistiques de combat. Il s’agit là d’une partie essentielle de la guerre.

Le déroulement d’une partie pour un débutant :

Configurer sa partie :

Il y a énormément d’options mais nous allons nous intéresser au principales.

Le niveau de difficulté :

Il existe au total 8 niveaux de difficulté : colon, chef tribal, seigneur, prince, roi, empereur, immortel et divinité. Au niveau colon, l’IA aura des malus de développement et vous serez dotés de bonus et plus on monte en difficulté plus ça sera l’inverse. En divinité cela devient vraiment invivable car en tant que joueur vous avez le droit à 0% de bonus tandis que l’IA se voit dotée de 32% à 80% de bonus en fonction des domaines.

La vitesse de la partie :

Il existe au total 5 types de vitesse : en ligne, rapide, normale, épique et marathon. Il peut être intéressant de jouer au moins une fois le mode Marathon pour bien sentir le développement à chaque ère du jeu et aussi d’avoir une stratégie basée sur le long terme. Mais de base pour vos premières parties, partez sur la vitesse de base en normal.

La taille et le type de la carte :

Pour la taille, plus la carte sera grande plus la partie sera longue donc à vous de voir. Pour le type de carte, il est intéressant de tester toutes les configurations notamment celle qui mettront le côté maritime du jeu en avant. Mais là aussi pour vos premières parties, préconisez la Pangée.

Le lancement de la partie :

Pour votre première partie, on vous conseille de jouer contre des IA en difficulté Colon ou même Chef tribal. On partirait sur une victoire de type scientifique mixé avec du militaire pour vous étendre et conquérir.

Vous voilà vous lancez donc votre première partie, vous avez votre colon et une unité de guerrier. Normalement votre colon est placé à un endroit décent pour fonder votre première ville. Ne perdez pas de temps à tenter de trouver un meilleur endroit vous risquez de perdre des tours de jeu qui sont précieux et cruciaux en début de partie. Que faire par la suite ?

Une fois votre ville déployée, lancez le plus tôt possible la production d’un Éclaireur. Il faut savoir que l’exploration est l’une des clés pour réussir sa partie. En effet, ils vous dévoilent la carte au gré de leurs déplacements en vous permettant de découvrir où se situent les diverses ressources qu’elles soient bonus, de luxe ou rare, où se situent les camps de barbares et où se situent les villages tribaux, les cités état et les autres civilisations évidemment. L’éclaireur vous permettra aussi de découvrir un potentiel endroit pour une autre de vos colonies.

Après votre éclaireur, partez sur une unité de guerrier ou même de frondeur pour assurer la défense de votre cité. Car en explorant vous allez tomber sur des éclaireurs barbares qui vous sembleront inoffensifs au premier regard. Ne les sous-estimez pas ça serait une grave erreur, car ils vont localiser votre ville et y envoyer des troupes pour la piller et donc énormément ralentir votre progression ce qui peut déjà s’avérer fatale ( pas forcément en niveau colon ). Si vous voyez que beaucoup de barbares se dirigent vers votre ville n’hésitez pas à concentrer quelques tours sur la formation d’unités défensive supplémentaire et même d’aller détruire leurs campements pour vous assurer un avenir radieux notamment pour vos caravanes, vos colons et vos bâtisseurs.

Puis lancez-vous dans la construction de votre Campus, quartier nécessaire pour le développement scientifique de votre empire qui réalisera les différentes recherches de votre arbre technologique. Essayez de construire votre campus sur une case collé à une montagne ou à une jungle si possible car cela vous donnera un bonus . Ensuite partez sur la construction d’un campement, il est très intéressant car il permet à votre ville d’avoir un second lieu de défense en plus du centre-ville ou vos unités pourront être attaquées sans être touchées. Puis concentrez-vous sur la Science uniquement.

Au bout de quelques temps, vous devriez avoir pris une ère d’avance sur les IA et avoir de bien meilleures unités. Il peut s’agir du bon moment pour éliminer un concurrent que vous n’aimez pas ou que vous jugez trop faible ou justement qui a de l’avance sur un autre type de victoire. Prenez toutes ces villes pour vous les approprier et progressez encore plus rapidement. Par contre faites attention si un IA vous dénonce il risque très souvent de vous déclarer la guerre quelques tours plus tard. Essayez de garder une économie sereine sous peine de voir votre armée dissoute pour couvrir vos frais. Et après tout cela, vous devriez vous diriger tranquillement vers votre première victoire, la victoire scientifique dans Civilization VI. Libre à vous par la suite de rejouer pour tenter chaque type de victoire et d’augmenter le niveau de difficulté jusqu’en Divinité, le mode ou l’IA sera sans pitié.

Le déroulement d’une partie multijoueur :

Après avoir appris tout ce que vous savez en solo il est temps de se diriger vers le multijoueur. Si faire une partie complète avec des joueurs en matchmaking relève de l’utopie ou de l’exploit, jouer avec des amis se révèle énormément intéressant. À 4 ou 5 joueurs agrée de bots ou non la partie prend une toute autre ampleur entre alliances, coups bas et trahisons ( le jeu peut briser des amitiés faites attention ). Le début du jeu va surtout permettre aux joueurs de se développer plus ou moins rapidement en fonction de son emplacement de départs de la chance contre les barbares. Puis peu à peu la partie avance, les joueurs se découvrent mutuellement et l’on commence à voir qui a pu mieux se développer que certains, qui est parti sur tel ou tel type de victoires. Et à ce moment, en secret les alliances prennent formes, les doubles voir triples jeux aussi, bref on est en pleine stratégie. Prévoyez du temps car une partie de ce type peut durer très longtemps ( 20 heures minimum ) et forcément cela s’étalera en plusieurs parties sur plusieurs jours.

Et surtout faites attention, une fois très avancé dans le temps, notamment à l’ère atomique avec la fameuse bombe nucléaire qui est extrêmement jouissive à lancer mais qui sera forcément beaucoup moins drôle si vous la subissez.

civ-bombe

Le feu nucléaire dans toute sa splendeur