Rumeurs ! Des créateurs de contenu Mobile Legends auraient été payés pour ne pas jouer à Wild Rift
jeudi, décembre 3, 2020
Paris Esport – Meilleurs Sites de Paris eSportifs en Ligne

Rumeurs ! Des créateurs de contenu Mobile Legends auraient été payés pour ne pas jouer à Wild Rift

Il y a beaucoup de rumeurs passionnantes qui font fureur en ce moment. Le plus juteux tourne autour de la scène mobile MOBA (arène de bataille en ligne multijoueur). Les rumeurs veulent que d’autres parties paient certains des plus grands créateurs de contenu Mobile Legends de la région SEA pour ne pas toucher à League of Legends Wild Rift. Si ces rumeurs sont vraies, cela risque de diviser la scène. Ce ne sont bien évidemment que des rumeurs. Il n’y a pas encore de confirmation à 100%.

Mobile Legends et Wild Rift sont enchevêtrés depuis un certain temps. Pour le moment, le titre de Riot Games n’est pas encore sorti. Mais Mobile Legends a déjà été accusé d’être une copie de League of Legends.

Que disent ces rumeurs sur Mobile Legends et Wild Rift ?

Prétendument, Moonton (développeurs de Mobile Legends) paient quelques-uns des principaux créateurs de contenu pour ne pas toucher Wild Rift avec la bêta ouverte régionale commençant en Indonésie. Hasagi est un média indonésien, et ils ont rapporté qu’une ancienne équipe de ML Esports, EVOS, en avait discuté sur leur flux.

Torino «Donkey» Putra s’est adressé à ses téléspectateurs. Lui et un ami « ont reçu une offre d’autres parties de ne pas jouer à Wild Rift. » Donkey n’a pas indiqué qui était cette partie qui a fait l’offre, c’est donc tout ce que nous savons. Il n’est pas trop difficile de déterminer qui pourrait le faire. L’hypothèse la plus avancée serait que c’est Moonton qui aurait fait la proposition. Pour information, Moonton est un développeur et éditeur de jeux vidéo chinois basé à Shanghai, en Chine.

Ces rumeurs en disent long sur le potentiel de Wild Rift

Toutes ces rumeurs ne signifient qu’une chose : Wild Rift a un impact énorme sur la scène du jeu mobile. Pourtant, Mobile Legends occupe déjà une place importante dans la région SEA et en Indonésie en particulier. C’est un MOBA mobile amusant. Dans l’hypothèse qu’elles sont avérées, ces manigances seraient-elles un moyen de contrer le transfert esports prévu de Riot dans la zone SEA? On dit que Riot va abandonner certains esports majeurs dans la région pour Wild Rift. Ce ne serait pas un choc, car on parle déjà d’esports Valorant dans la région.

Like this Article? Share it!

About The Author

Leave A Response