samedi, novembre 18, 2017
Paris Esport – Meilleurs Sites de Paris eSportifs en Ligne

La partie la plus longue de l’histoire de CS: GO

cs-go

Avez-vous déjà joué à CS : GO ? Combien de temps avez-vous joué au maximum, combien de temps pouvez-vous jouer sans vous arrêter ? Pourriez-vous jouer sur une map pendant une dead-gamerheure ou deux ? Que dites-vous de jouer pendant 3 heures d’affilée sur une carte ? En êtes-vous capable ?

Si vous, soyons d’accord on parle bien de 3 heures sans pause, pas de toilettes, pas de pause lunch, aucune chance de reposer votre poignet ou bien vos yeux… Trois heures, c’est à peu près la durée du théâtral Seigneurs des Anneaux : la communauté de l’anneau… C’est plus long que Blade Runner 2049, trois épisodes de Breaking Bad d’un seul coup, etc…

Maintenant imaginez que pendant ces trois heures vous ne jouiez que sur une map. Vous n’avez pas à réfléchir très longtemps puisque c’est évidemment déjà arrivé, et deux équipes ont survécu à ce calvaire.

Rappelez-vous le PGL Regional Minor de l’année dernière

C’était un 30 janvier de l’année dernière, DenDD et PixelFire se rencontraient au PGL Regional Minor Championship Europe avec en vue une qualification pour la Colombus Major. Bien sûr les deux équipes s’étaient déjà affrontées et au cours de leur meilleure partie PixelFire l’avait remporté 16-2 alors peut-être se sentaient-ils confiants pour cette série. Au départ leur jeu fut trop-joueassez mou, permettant ainsi à DenDD de mener 11-4 à la mi-temps.

On ne peut pas dire que DenDD ou PixelFire soient les meilleures équipes du monde sur CS : GO et en plus cette série a montré pourquoi aucune de ces équipes n’auraient dû être autorisées à participer à l’évènement.  PixelFire semblait alors totalement endormie pendant la plupart des parties, quand tout à coup ils se sont réveillés à la mi-temps prenant la map en temps additionnel après une heure de jeu.

D’innombrables assauts foireux, une tactique désastreuse et simplement une partie sans véritable leader amenant les équipes au coude à coude encore et encore… Un temps additionnel en est devenu deux, puis trois, puis quatre. Une fois que le cinquième temps additionnel fut atteint les commentateurs ont commencé à perdre leur dernière once de santé mentale.

Trois heures de jeu sur une seule et même carte : c’est horrible pour toutes les personnes impliquées. Les joueurs, qui combattaient pour une place en Major, étaient bien sûr sous pression. Pression qui fut de pire en pire au fur et à mesure du temps qui s’écoulait. Après autant de temps, les commentateurs avaient de plus en plus de mal à dire quelque chose de sensé et les blancs furent de plus en plus présents, d’autant plus que la partie s’enfonçait vers les abîmes. Les fans étaient alors au bout du rouleau, les joueurs morts, et les analystes ne savaient plus quoi faire.

C’est ainsi que 79 rounds plus tard, PixelFire sortit victorieuse avec un 41-38, mais ce n’était pas tout à fait fini puisqu’il s’agissait de la première manche sur une partie qui devait compter 3 victoires pour la qualification. Alors que les deux équipes étaient au fond du gouffre, épuisées, DenDD ne pouvait même plus tenir debout une fois que la seconde map fut annoncée. Nous avions alors assisté à une partie franchement pourrie, mais que pouvions nous espérer après un tel chemin de croix.

Like this Article? Share it!

About The Author

Leave A Response