lundi, octobre 16, 2017
Paris Esport – Meilleurs Sites de Paris eSportifs en Ligne

La Proleague c’est fini !

proleague-blizzard

Une page de l’humanité s’est tournée mardi 18 Octobre 2016. Une date qui est à graver sur toutes les tours PC du monde. La mythique compétition Stacraft ferme définitivement ses portes.

La fin de Stacraft 2 ?

La fin de la compétition annonce t’elle la fin du jeu de Blizzard ? Ne soyons pas aussi pessimiste, un jeu créé il y a de cela fort longtemps avec autant de fans ne peut pas disparaître comme si de rien était ! (Non ???!) En tout cas on l’espère. Par contre en ce qui concerne la Proleague s’en est bel est bien fini, après 14 ans la compétition s’arrête.

starcraft-proleague

Les raisons de drame

Le déclin de l’intérêt mondial pour la compétition Coréenne, les trop nombreux matchs fixing et les sponsors qui ne suivent plus ont suffi à faire vaciller l’opinion des dirigeants de la Kespa. Déjà bien affaibli la fédération n’a pas eu d’autres choix, il aurait peut-être fallu serrer la vis un peu plus tôt afin d’éviter l’arrêt de l’une des compétitions les plus dures au monde en termes de RTS.

L’effet papillon

Ce n’est pas simplement une compétition qui s’arrête, avec la défection de cinq équipes sur sept c’est une grosse partie des joueurs du fameux RTS vont se retrouver sur le carreau. Les joueurs Coréens, comme lors de la dernière crise, n’auront pas d’autres choix que de prendre leurs retraites et ainsi pouvoir se préparer (dans la joie et la bonne humeur) à passer leurs service militaire, encore obligatoire dans leur pays. Ce n’est pas seulement le gaming Coréen qui sera affecté par la fin de la Proleague, le reste du monde va sûrement ressentir cette décision.

proleague-teminee

Depuis quelques années la compétition sur le jeu de Blizzard a tenu le coup, il est peut-être le temps de passer à autre chose. Blizzard en tout cas ne perd pas le nord et pourrait bien tirer profit de l’arrêt de la compétition en mettant sur le devant de la scène ses nouvelles créations à savoir : Hearthstone, Heroes of the storm et Overwatch.

Il n’y a qu’un sage et apaisant proverbe nippon pour clôturer l’annonce douloureuse faite dans ce post : «  Rien n’est perdu tant que tout n’est pas perdu »

Like this Article? Share it!

About The Author

Leave A Response