samedi, novembre 18, 2017
Paris Esport – Meilleurs Sites de Paris eSportifs en Ligne

CD Projekt recrute un eSport manager pour Gwent : à vos CV

Gwent-cd-projekt-red

Chez parisesport.com on remplace un peu pôle-emploi en ce qui concerne les offres eSport, on vous avait déjà parlé de diplôme pour se lancer dans le sport électronique, maintenant on vous propose un poste chez CD Projekt Red : en voiture Simone !

La semaine dernière CD Projekt Red, le studio polonais de jeu vidéo derrière la très populaire franchise The Witcher a posté une offre d’emploi et recherche donc un eSport manager pour son mini jeu de cartes non moins populaire Gwent. Intéressé ? Si oui le job consistera à superviser les tournois amateurs mais aussi professionnels, vous serez également en charge de la communication avec les différents acteurs de l’eSport, bref vous devrez représenter la marque et la vendre.

Gwent-cdprojekt

Gwent : qu’est-ce que c’est ?

Gwent c’est un jeu de cartes en mode deck-building façon Hearthstone, mais bien différent, en effet le jeu possède une mécanique qui lui est propre :

Prenons l’exemple d’une partie en trois rounds. Si vous en gagnez 2 sur 3, vous gagnez la partie, jusque-là ça va. Vous gagnez des rounds en ayant les meilleures stats que votre opposant à la fin du round, et chaque carte a une valeur qui lui est propre. Ainsi vous ou votre adversaire pouvez choisir de terminer la partie à tout moment, et c’est aussi à ce moment-là le joueur qui n’a pas choisi la fin du round pourra jouer ses cartes pour s’assurer la victoire, ou les garder et passer son tour pour mieux revenir lors du prochain round.

Un jeu d’enfant !

C’est un jeu plutôt facile à apprendre, en 10 minutes vous commencerez déjà à comprendre les fondamentaux, cependant le jeu vous demandera une stratégie élaborée à haut niveau si vous souhaitez vous en sortir, on vous le dit, ce jeu a déjà converti de nombreux joueurs d’Hearthstone.

D’après Evil Geniuses Adrian qui est récemment passé de Hearthstone à Gwent : « Le concept de Gwent est super simple : celui qui aura les meilleures stats à la fin gagne. C’est un peu comme les échecs. Les règles sont tellement simples mais jouer à haut niveau est extrêmement dur. »

gwent-cd-projekt

Un concurrent sérieux

Actuellement, Hearthstone est le roi des jeux de cartes eSport avec un énorme circuit qui est déjà bien établi. Cependant, certains se plaignent qu’ Hearthstone est trop déséquilibré, conséquence de l’algorithme qui génère les cartes. Assurément de nombreux aspects du jeu ont à voir avec la chance et quand on se penche sur l’aspect compétitif du jeu avec des cashprizes de plus en plus importants, les joueurs pros comme Jeremy « Disguised Toast » Wang, trouvent parfois que l’algorithme est assez frustrant :

« Gwent fait plus appel à un public qui veut que les résultats soient plus en lien direct avec les actions du joueur. Il y a certaines parties sur Hearthstone ou ça se finit deuxième tour simplement parce que ton adversaire tire un « Double Innervate double Fledgling (voir l’image ci-dessous) ». Tu ne peux rien faire après ça. » À partir de là, Koy pense que Gwent pourrait certainement livrer une concurrence féroce au jeu de Blizzard.

Double-Innervate-double-Fledgling

Gwent : un avenir assuré

Avec l’offre d’emploi eSport ouverte soit pour Varsovie ou Los Angeles il est raisonnable de penser que CD Projekt Red dispose d’une réserve de talents pour lancer son jeu dans la course de l’eSport.

Gwent : Le jeu de cartes The Witcher est actuellement en open beta pour Xbox One et PC. Il est déjà prêt à être lancé en jeu gratuit sur One, PS4 et PC. Il n’y a pas encore de date officielle de sortie mais quand ce sera le cas on est en droit de se dire qu’il y aura une mini-révolution et une importante migration d’Hearthstone vers Gwent.

Like this Article? Share it!

About The Author

Leave A Response